Une histoire de famille

Echanges d'idées et discussions sur la famille, les enfants, l'actualité, l'école...
 
AccueilAccueil    S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Tradition familiale

Aller en bas 
AuteurMessage
PERALDI
Modératrice
Modératrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 229
Age : 44
Localisation : Les pieds en vendée, le coeur et l'âme au dessus des sommets Corses
Date d'inscription : 14/09/2005

MessageSujet: Tradition familiale   Mer 30 Nov - 4:24

Admin a écrit:
voilà je ne sais pas trop ou le mettre alors je l'installe ici comme on raconte une histoire au coin du feu
l'historique du sapin de noël
LE SAPIN DE NOËL

Longtemps avant l'ère Chrétienne déjà, les hommes rentraient les sapins dans leurs habitations pendant les fêtes païennes, au solstice d'hiver. Ils décoraient également le sapin de friandises (confiseries, petits gâteaux...), de pommes, de rubans et autres parures découpées dans du papier de couleur, accrochées aux rameaux.
Le sapin de Noël ou "arbre du Christ", qui célébrait le culte de la lumière, vient d'Alsace où il a été mentionné une première fois en 1521. L'arbre paré de pommes rouges et de bougies, symbolisant pour la venue du Christ "la lumière qui illumine le monde" (Evangile selon Saint Luc), assimile l'"Arbre de Vie" ou "Arbre du Paradis". Sur l'ancien calendrier des saints le 24 décembre était réservé à Eve et Adam, et les pommes avaient une valeur symbolique. A la fin du Moyen-Age, un sapin décoré de pommes servait d'unique décor dans les "mystères" et autres pièces religieuses racontant l'histoire d'Adam et Eve.
Plus tard, on accrocha une étoile à la cime du sapin illuminé, représentant l'étoile d'Orient. Rappelez-vous... L'étoile de Bethléem qui guida les Rois Mages jusqu'à l'enfant Jésus, symbolisait la lumière. Dès lors, la coutume de l'arbre de Noël se répandit chez les protestants, notamment en Allemagne. Le sapin décoré occupa alors une place privilégiée dans les églises chrétiennes comme protestantes.
Cette coutume fut introduite en Grande-Bretagne dans les années 30, par la Reine Victoria et le Roi Albert. En France le premier sapin fut planté aux tuileries en 1837 par la duchesse d'Orléans, Hélène de Mecklembourg.


C'est au XIIe siècle que la tradition du sapin est apparue en Europe, en Alsace.


On parle alors de décorer les maisons avec des branches coupées 3 jours avant Noël.

Mais c'est en 1521 que le sapin ou arbre de Noël ou encore arbre du Christ a été mentionné pour la première fois en Alsace.

Il fut probablement répandu en Alsace et dans la région de Bâle. Il représentait à l'origine l'Arbre d'Eden dans les mystères joués la veille de Noël sur les bords du Rhin. Pour le décorer, on attachait des pommes à ses branches.

Il existe également des documents attestant d'une fête le 24 décembre 1510 à Riga en Lettonie où des marchands dansaient outour d'un arbre décoré de roses artificielles avant de le brûler.

En 1546, on parle sérieusement d'arbres de Noël quand la ville de Sélestat en Alsace autorise à couper des arbres verts pour Noël, au cours de la nuit de la Saint Thomas, le 21 décembre.

Symbole de la vierge, les roses faisaient partie de la panoplie de décoration pour parer les sapins en Alsace au XVIe siècle, ainsi que des pommes, des confiseries et des petits gâteaux qui ressemblaient à des hosties.
Les pommes avaient également une valeur symbolique, car sur l'ancien calendrier des saints, le 24 décembre était réservé à Eve et Adam, canonisés par les Eglises orientales.

A l'époque l'église considérait l'arbre de Noël comme une pratique païenne et franc-maçonne.
Et ce fût le cas jusqu'au milieu du XXe siècle. En fait, avant que la fête de Noël n'existe, il existait déjà un rite païen lors des fêtes du solstice d'hiver : on décorait un arbre, symbole de vie, avec des fruits, des fleurs, du blé.

Plus tard, on accrocha une étoile au sommet de l'arbre, symbole de l'étoile de Bethléem qui guida les Rois Mages. Dès lors, il conquit peu à peu les communes protestantes d'Allemagne du nord et les grandes villes et occupa une place de choix dans les églises des deux religions.

Une gravure de 1806, représente un sapin décoré avec des petits personnages, des animaux, des oiseaux et des gâteaux découpés.

En 1560, au moment de la Réforme, les protestants se refusent à représenter la Nativité par une crèche comme les catholiques. Ils préfèrent développer la tradition du sapin de Noël, arbre qui symbolise le paradis d'Adam et Eve et la connaissance du bien et du mal.
La tradition du sapin de Noël se répand dans les pays d'Europe Protestante, en Allemagne et en Scandinavie.

Au XVII et XVIIIe siècle on commence à voir des premiers sapins illuminés.
Comme la cire était couteuse, on plaçait des coquilles de noix remplies d'huile à la surface de laquelle une petite mèche flottait ou des chandelles souples que l'on nouait autour des branches.

C'est au XIXe siècle que le sapin de Noël prend son essor.
Cette coutume de l'arbre de Noël arriva en Grande Bretagne dans les années 1840. La jeune reine Victoria et son époux le roi Albert le firent apprécier dans tout le pays. Les époux mirent l'arbre de Noël allemand avec ses lumières brillantes au centre de la fête familiale de Noël au château de Windsor.
Il fit ensuite son apparition aux Etats Unis à la Maison Blanche.

En France, l'arbre de Noël fut introduit à Versailles par Marie Leszcynska, femme de Louis XV en 1738.

En 1837 Hélène de Mecklembourg, duchesse d'Orléans et d'origine allemande fait décorer un sapin aux Tuileries.

Cette tradition se généralisa après la guerre de 1870 dans tout le pays.

Les Emigrés d'Alsace-Lorraine font largement connaître la tradition du sapin aux français : "Là où il y a une famille alsacienne, il y a un sapin de Noël". A la fin du XIXe siècle tout le pays l'a adopté.
C'est à partir de 1880 qu'on a pu voir les premières décorations avec des ampoules électriques aux Etats Unis.
Mais c'était tout de même rare car au au début du siècle le prix d'une guirlande d'ampoules représentait un salaire hebdomadaire moyen.

DÉCORATIONS DU SAPIN

Les conifères sont des arbres qui conservent leur feuillage toute l'année. Cette particularité avait attiré l'attention de nos ancêtres qui vénérèrent les pins, sapins et autres épicéas pour leur résistance face au vigoureux hiver.
Autrefois, les gens de la campagne partaient en forêt couper eux-même leur arbre de Noël.
Jusqu'au XIXè siècle, on suspendait le sapin au plafond de l'intérieur des maisons. Depuis, on fait pousser des plants dans des pépinières et on peut acheter son sapin en pot ou, comme les citadins d'antan, sur une croix en bois, ou même depuis quelques décennies, on peut opter pour un arbre artificiel dont la vente s'est largement répandue (on en trouve même des tout décorés et des pliables). Il faut dire que dès le XVIè siècle, les gardes forestiers ont dû réglementer la coupe d'arbres pour limiter les abus. Il faut penser à respecter l'environnement, surtout de nos jours...

Dès le XVè siècle, la pratique de la décoration du sapin de Noël est devenue une coutume très appréciée des petits comme des grands. Les premiers ornements étaient naturels et même comestibles : pommes, noix, bonbons, petits gâteaux en forme de personnages... On accrochait aussi des papiers de couleurs découpés, des rubans, des poupées, etc.

Au XVè siècle, une très ancienne décoration appelée "lametta" était fabriquée par les artisans lyonnais : ces franges de métal évoquaient des cheveux d'anges, illuminant le sapin par leurs reflets argentés ou dorés... (leur inspiration est un dérivé des gallons portés par des militaires).

Aux XVIIè et XVIIIè siècles en Allemagne, les arbres étaient illuminés par des bougies, mais la cire coûtait cher alors on trouva d'autres techniques pour faire de la lumière : parfois on nouait des chandelles souples autour des branches, ou on remplissait d'huile des coquilles de noix dotées d'une mèche. On fabriquait aussi des petits personnages en coton, des cheveux d'anges métalliques (origine lyonnaise).
Les systèmes d'attache ont évolué depuis : des fils de fer ou des pinces permettent aujourd'hui de fixer rapidement les décorations (poupées, boules de verre ou en plastique, ampoules...).

Depuis, la Fée électricité a remplacé les bougies par des ampoules. Les premières guirlandes électriques sont apparues à la fin du XIXè siècle aux Etats-Unis, mais leur prix était très élevé. Les ornements ont toujours été très diversifiés. Jusque dans les années 1950 c'est l'Allemagne et les pays d'Europe de l'Est qui restent le coeur de production des ornements d'art. Les artisans travaillaient de nombreaux matériaux comme le verre soufflé, filé, moulé, le métal, la cire, le papier et le bois.

Au XIXè siècle, Hans Christian Andersen a écrit un conte intitulé "Le sapin", où apparait une description illustrant parfaitement la tradition et la magie d'un sapin illuminé :
" Le sapin fut dressé dans un tonneau rempli de sable, mais personne ne pouvait voir que c'était un tonneau, car il était enveloppé d'une étoffe verte, et il était posé sur un grand tapis bariolé. Oh, comme l'arbre était frémissant ! Qu'allait-il devenir? Des domestiques et des demoiselles se mirent à le parer. A une branche pendaient des petits filets découpés dans du papier de couleur; chaque filet était rempli de bonbons; des pommes et des noix dorées étaient accrochées comme si elles avaient poussé là, et plus de cent petites lumières rouges, bleues et blanches, étaient fixées dans les rameaux. Des poupées, qui avaient tout à fait l'air d'être des personnes - l'arbre n'en avait jamais vu -, se tenaient en l'air dans la verdure, et tout en haut, à la cime, fut placée une grande étoile de clinquant; c'était superbe, tout à fait magnifique."


La boule de Noël qui décore les sapins est née à Meisenthal en Moselle. Traditionnellement, on y accrochait des pommes mais en 1858, l'hiver fut si rigoureux qu'il n'y eut plus de pommes. Un artisan verrier eut l'idée pour donner quand même un peu de joie à la fête de créer des boules représentant une pomme et d'autres fruits. La boule de Noël était née...
Revenir en haut Aller en bas
http://familforum.jeun.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1458
Age : 57
Date d'inscription : 03/09/2005

MessageSujet: Re: Tradition familiale   Mer 30 Nov - 15:18

d'avoir trouver une place pour le texte 🎅 🎅 🎅

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://familforum.jeun.fr
PERALDI
Modératrice
Modératrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 229
Age : 44
Localisation : Les pieds en vendée, le coeur et l'âme au dessus des sommets Corses
Date d'inscription : 14/09/2005

MessageSujet: Re: Tradition familiale   Mer 30 Nov - 15:27

Tes idées ma très chère collègue et amie, sont toujours supers riches et intéressantes, je trouvais dommage que ceci soit noyé dans le sous forum clavardage, c'est pour cette raison que j'ai ouvert un sous forum particulier afin que tout le monde ne le loupe pas 🎅 . Mille gros bisous à toi. 🎅
Revenir en haut Aller en bas
http://familforum.jeun.fr
dragone1712
Poussin d'or
Poussin d'or
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1176
Age : 53
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 15/09/2005

MessageSujet: Re: Tradition familiale   Mer 30 Nov - 16:07

vi très bonne idée Wink
Revenir en haut Aller en bas
teiten antoine
Poussin
Poussin
avatar

Nombre de messages : 127
Localisation : nord
Date d'inscription : 07/11/2005

MessageSujet: Re: Tradition familiale   Ven 2 Déc - 7:14

Revenir en haut Aller en bas
teiten antoine
Poussin
Poussin
avatar

Nombre de messages : 127
Localisation : nord
Date d'inscription : 07/11/2005

MessageSujet: Re: Tradition familiale   Dim 4 Déc - 4:46

Revenir en haut Aller en bas
teiten antoine
Poussin
Poussin
avatar

Nombre de messages : 127
Localisation : nord
Date d'inscription : 07/11/2005

MessageSujet: Re: Tradition familiale   Sam 10 Déc - 6:51

Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1458
Age : 57
Date d'inscription : 03/09/2005

MessageSujet: Re: Tradition familiale   Sam 10 Déc - 12:18

merci Antoine!!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://familforum.jeun.fr
dragone1712
Poussin d'or
Poussin d'or
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1176
Age : 53
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 15/09/2005

MessageSujet: Re: Tradition familiale   Sam 10 Déc - 15:53

Petit Papa Noël

C'est la belle nuit de Noël
La neige étend son manteau blanc
Et les yeux levés vers le ciel,
A genoux, les petits enfants,
Avant de fermer les paupières,
Font une dernière prière.

{Refrain:}
Petit Papa Noël
Quand tu descendras du ciel
Avec des jouets par milliers
N'oublie pas mon petit soulier

Mais, avant de partir,
Il faudra bien te couvrir
Dehors tu vas avoir si froid
C'est un peu à cause de moi

Il me tarde tant que le jour se lève
Pour voir si tu m'as apporté
Tous les beaux joujoux que je vois en rêve
Et que je t'ai commandés

{Refrain}

Le marchand de sable est passé
Les enfants vont faire dodo
Et tu vas pouvoir commencer
Avec ta hotte sur le dos
Au son des cloches des églises
Ta distribution de surprises

Et quand tu seras sur ton beau nuage
Viens d'abord sur notre maison
Je n'ai pas été tous les jours très sage
Mais j'en demande pardon

{Refrain}
Petit Papa Noël...
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1458
Age : 57
Date d'inscription : 03/09/2005

MessageSujet: Re: Tradition familiale   Mar 13 Déc - 17:37

Origine du mot "crèche"
Dans l'évangile de Luc, l'endroit où est déposé Jésus à sa naissance est désigné par le mot de mangeoire, qui se dit "cripia" en latin, d'où est issu le mot "crèche". Par extension, la crèche s'apparente à l'étable toute entière. Il semble que la naissance de Jésus ait eu lieu dans une grotte aménagée en étable, comme il en existait beaucoup en Palestine à cette époque.

Dès le IIIe siècle, les chrétiens vénèrent une crèche dans une grotte de Bethléem, supposée être le véritable lieu témoin de la Nativité.

.
Les premières crèches ressemblant à celles que nous connaissons font leur apparition dans les églises au XVIe siècle.

Conscient du pouvoir de ces compositions, les Jésuites réalisent des crèches d'église, notamment à Prague en 1562, qui figurent parmi les plus anciennes connues.

Progressivement les crèches entrent dans le maisons. Elles sont d'abord constituées de petites figurines de verre filé de Nevers, de porcelaine, de cire, de mie de pain ou de bois sculpté.



Crèche provençale

En France, l'interdiction, faite pendant la Révolution de présenter en public des scènes religieuses, favorise le développement des crèches domestiques et le commerce des petits personnages parmi lesquels des bergères aux joues roses en costume du XVIIIe siècle.
Puis au fur et à mesure, les crèches s'inspirent de la vie locale. Dans un style naïf, les artisans évoquent des personnages typiques de la région ou du village ou des défunts de la famille.

A partir du XIXe siècle, la crèche provencale devient la plus populaire.
Elle finit par repésenter tous les métiers de l'époque en costume local des années 1820 à 1850.

Ces petits santons rappelle la simplicité orginelle de la grotte de Bethléem.

Le nom des santons vient du provençal "santoun" qui signifie "petit saint".
Les personnages étaient alors façonnés avec de la mie de pain séchée, puis peints à l'huile et au vernis.

Depuis le début du XIXe siècle, les santonniers se transmettent de père en fils leur art populaire dans le respect des traditions.

Santon Carbonel
De grandes marques se distinguent avec leur propre style et leur palette de couleurs : les ateliers Marcel Carbonel et les santons de Mireille Fouque.
Le matériau utilisé est l'argile locale de Marseille ou d'Aubagne, de couleur rouge.
Le plastique, le plomb ou le plâtre sont proscrits.
Marseille est capitale santonnière depuis 1803.
Acheter des santons Carbonel sur Internet

La tradition des crèches s'est développée dans le monde entier : crèche africaine en bois, asiatiques avec un petit Jésus aux yeux bridés, certaines sont même en argent en Roumanie.
En Amérique Latine, on compte autant de crèche que de village. Elles sont en bois, en terre cuite, en pâte à sel ou même en sucre

Les crèches baroques
Au XVIIe siècle, les crèches quittent les églises pour décorer les fastueuses demeures aristocratiques de style baroque.

Dans ce domaine les crèches produites à Naples restent un modèle du genre.

Elles sont riches, élégantes et sont très demandées dans toute l'Europe au XVIIIe jusqu'au milieu du XIXe siècle.



Les crèches napolitaines
Le raffinement atteint son apogée avec les crèches napolitaines dans lesquels tous les personnages sont richement ornés.

C'est en Italie, entre le XVe et le XVIe siècle, qu'apparaissent les premières crèches au sens moderne du terme. Leurs personnages sont des statues colorées, parfois même atteignant la taille humaine.

C'est la ville de Naples qui se distingue par ses crèches : à plusieurs niveaux avec une grande diversité de personnages.

Les personnages sont faits d'étoupe armé de fil de fer puis revêtus de riches étoffes. Les visages sont en terre cuite peintes, les yeux en verre.

Où, quand, comment installer sa crèche ?
Il est d'usage d'installer sa crèche le 1er dimanche de l'Avent, ou pour la Saint Nicolas
ou pour le dernier dimanche avant Noël.
Il faut lui trouver une place de choix dans la maison, puis aménager un décor qui la mette en valeur.

Adossée au mur, quelques bûches de bois, de grosses pommes de pin, de la mousse, de la paille, des cailloux blancs ramassés à la plage, composent un décor naturel. De la terre de bruyère, une ardoise peuvent composer le toit de la crèche.
On peut aussi réaliser un petit mas provençal ou une grotte en papier rocher avec au sommet un ange et une étoile.

Chacun à sa méthode pour rendre la crèche plus vivante et mettre en place des rituels pour apporter les personnages.

La crèche restera dans nos maisons jusqu'au 2 février, date de la présentation de Jésus au Temple.
Entre temps, les Rois mages sont arrivés le 6 janvier, jour de l'Epiphanie.


LES ROIS MAGES








Venus d'Orient, trois rois se mirent en route en suivant la lumière de l'étoile qui les guida jusqu'à Bethléem.

Ils y trouvèrent l'enfant Jésus, qui appelèrent le " Nouveau Roi des Juifs ".
Quand ils le découvrirent dans l'étable, près de ses parents, Marie et Joseph, ils s'agenouillèrent devant lui en signe de respect et lui apportèrent de l'or, de la myrrhe et de l'encens.

L'origine des Rois mages est aujourd'hui encore obscure. On les dits savants, riches mais errants. Ces mystérieux personnages alimentèrent l'imaginaire qui enveloppe Noël.

Une chanson populaire raconte comment les Rois mages sont venus d'Afrique.
Pour l'Evangile, ils arrivèrent de l'Orient. Peut être viennent ils tout simplement du mystérieux pays d'où sont originaires les Saintes Maries de la Mer et qui porta longtemps le nom d'Egypte.

Longtemps, le 6 janvier jour de l'Epiphanie fût plus important que le jour de Noël.

La symbolique des cadeaux en portait témoignage : l'or de Melchior célébrait la royauté, l'encens de Balthazar la divinité et la myrrhe de Gaspard annonçait la souffrance rédemptrice de l'homme à venir sous les traits de l'enfant.



Qu'est ce que la myrrhe ?
La myrrhe est une résine odorante fournie par un arbre d'Arabie, le balsamier.
Longtemps ce jour là, on célébra le miracle de Cana : de l'eau changée en vin.
Un rituel de quête terminait jadis la période des 12 jours de fêtes.
Les quêteurs recevaient souvent en guise de présent une part de galette.

Et si le Père Noël était un Roi mage ?
Une légende russe raconte qu'il existe un 4e Roi mage, qui conduit sur la steppe un traineau tiré par des rennes et rempli de cadeaux pour les enfants. Depuis 2000 ans il a renoncé à trouver l'enfant Jésus, alors il comble de cadeaux les enfants qu'il rencontre en cours de route.

voici un lien pour ceux qui veulent avoir quelques astuces pour faire une crêche provençale

http://creche.over-blog.com/

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://familforum.jeun.fr
teiten antoine
Poussin
Poussin
avatar

Nombre de messages : 127
Localisation : nord
Date d'inscription : 07/11/2005

MessageSujet: Re: Tradition familiale   Mer 14 Déc - 4:48

Revenir en haut Aller en bas
dragone1712
Poussin d'or
Poussin d'or
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1176
Age : 53
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 15/09/2005

MessageSujet: Re: Tradition familiale   Mer 14 Déc - 10:14

ça m'a l'air d'être bien bon ça geek
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1458
Age : 57
Date d'inscription : 03/09/2005

MessageSujet: Re: Tradition familiale   Mer 14 Déc - 13:40

je poste ici la recette de la pâte d'amande pour ceux que ça intéressent :lol!:


150 gramme de sucre glace
150 grammes d'amades en poudre
1 blanc d'œuf
1 goutte de kirsh
colorant alimentaire
1 goutte d'amande amère(liquide) si on veut relever le goût ATTENTION très peu


L'idéal est de trouver des amendes amères sur le maché, mais il faut avoir un bon robot pour la mettre en poudre très finement sinon il reste des grains!!!



donc tamiser le sucre glace et l'amande réduit en poudre
dans un mettre le sucre, l'amande
rajouter un peu de blanc d' le et le colorant alimentaire commencer à
remuer le tout avec et incorporer le reste du blanc continuer à mélanger
jusqu'à former une boule!!!

Ne "mixez" pas trop longtemps, arrêtez vous dès que la préparation commence à former une boule.

Mettez les 150 grammes d'amades en poudre dans un récipient, puis tamisez par dessus les 150 gramme de sucre glace (on fait cela pour éviter les petites "boules" de sucre glace).
Bien mélanger les deux ingrédients (ce mélange est appelé "tant-pour-tant" par les pâtissiers).
Mettez l'ensemble dans le robot coupe.
ajoutez si vous le voulez un peu de colorant alimentaire, ici 7 gouttes (les enfants adorent ça).
Fouettez légèrement le blanc d'œuf à la fourchette pour le rendre un peu plus liquide (c'est plus facile ensuite pour en ajouter par petites doses).

Mettez le robot coupe en route, et au bout de 30 secondes ajoutez un peu de blanc d'œuf.
Continuez d'ajouter du blanc d'œuf jusqu'à ce que la préparation commence à prendre.
Ne "mixez" pas trop longtemps, arrêtez vous dès que la préparation commence à former une boule.

Finissez la boule, ou le boudin, ou la galette, bref la forme de votre choix, à la main et enfermez dans un film plastique.
Mettez au frigo pour conservation.

vous pouvez faire des fruits déguisés


_________________


Dernière édition par le Ven 23 Déc - 14:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://familforum.jeun.fr
dragone1712
Poussin d'or
Poussin d'or
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1176
Age : 53
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 15/09/2005

MessageSujet: Re: Tradition familiale   Mer 14 Déc - 17:48

miammiam...... j'arriveeeee Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Lishka
Poussin
Poussin
avatar

Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 23/09/2005

MessageSujet: Re: Tradition familiale   Mer 14 Déc - 18:20

oui j'adore ça moi aussi Laughing
Revenir en haut Aller en bas
 
Tradition familiale
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tradition de l'élevage de Percherons.
» Élection : Éducatrice en milieu familiale
» La pharmacie familiale idéale
» Culture et tradition
» Pain Tradition

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Une histoire de famille :: 
LE GRENIER DU FORUM
 :: 
LES FÊTES DE NOËL
-
Sauter vers: