Une histoire de famille

Echanges d'idées et discussions sur la famille, les enfants, l'actualité, l'école...
 
AccueilAccueil    S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Histoire sans fin

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
bousedev
Invité



MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Mar 25 Oct - 22:24

Ce matin là, n'était pas un matin comme les autres...car pour un fois il ne pleuvait pas....le soleil pointait légèrement le nez derrière les derniers nuages , annonçant ainsi une belle journée automnale.
C'est alors que, rôdant dans le parc, j'aperçus une ombre derrière moi.... Pris de panique, je me mis à accélérer le pas....pour sortir du parc, mais le portail était fermé....Je me mis à chercher fébrilement une autre sortie, je courus donc dans la direction opposée, mais horreur il y avait un mur...je décidai de le longer par la gauche, mes pas s'accéléraient, je m'essouflais. Il fallait que je me calme, qu'est-ce qui m'arrivait!!! Je décidai de m'arrêter et de faire face à ma peur ... mais j'entendis du bruit dans le feuillage de l'arbre qui était en face de moi.... brrrrrrrrrrrrrrstupide animal !!! un chat complètement affolé( pas autant que moi), me sauta dessus et détala à toute vitesse.
Mais grâce à lui, je m'aperçus qu'il y avait une autre sortie...
Bon d'accord, je n'avais plus besoin de sortir, mais toutes ces émotions m'avaient coupé le plaisir de cette ballade, je décidais donc de franchir cette petite porte que je n'avais encore jamais vu auparavant et je découvris qu'elle donnait sur une demeure que je n'avais jmais vu ....Quelle belle batisse ce devait être du temps de sa splendeur. La montée d'escalier, majestueuse, avec c es deux statues de lions plantées de chaque côté ; donnaient l'impression de cacher un mystère. A première vue, elle semblait inhabitée car les volets étaient tous fermés....Je montais les marches en pierre, et je restais devant cette porte...Je voulais frapper à celle-çi mais mes mains restaient au fond de mes poches..un étrange sentiment d'angoisse m'envahit en même temps que la curiosité prenait le dessus. je poussait donc cette porte, il y avait une immense pièce meublé d'une grande table et d'une seule chaise....Une odeur de vielle poussière dominait la pièce, le silence était oppressant, l'obscurité relative de la demeure contribuait à cette impression bizzare de présence fantomatique. Tout à coup, la porte qui était derrière se ferma ....je poussais un cri à reveiller toutes les araignées de cette batisse..Il fallait vraiment que je reprenne mon calme, respire, respire..petit à petit mon coeur battit moins vite et je pu presque sereinement contempler un tableau à droite de la porte. une oeuvre d'art, un trait de génie qui donnait à la peinture comme une sensation de mouvement.
Revenir en haut Aller en bas
dragone1712
Poussin d'or
Poussin d'or
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1176
Age : 53
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 15/09/2005

MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Mar 25 Oct - 23:08

Posté le: Mar 25 Oct à 20:24

--------------------------------------------------------------------------------

Ce matin là, n'était pas un matin comme les autres...car pour un fois il ne pleuvait pas....le soleil pointait légèrement le nez derrière les derniers nuages , annonçant ainsi une belle journée automnale.
C'est alors que, rôdant dans le parc, j'aperçus une ombre derrière moi.... Pris de panique, je me mis à accélérer le pas....pour sortir du parc, mais le portail était fermé....Je me mis à chercher fébrilement une autre sortie, je courus donc dans la direction opposée, mais horreur il y avait un mur...je décidai de le longer par la gauche, mes pas s'accéléraient, je m'essouflais. Il fallait que je me calme, qu'est-ce qui m'arrivait!!! Je décidai de m'arrêter et de faire face à ma peur ... mais j'entendis du bruit dans le feuillage de l'arbre qui était en face de moi.... brrrrrrrrrrrrrrstupide animal !!! un chat complètement affolé( pas autant que moi), me sauta dessus et détala à toute vitesse.
Mais grâce à lui, je m'aperçus qu'il y avait une autre sortie...
Bon d'accord, je n'avais plus besoin de sortir, mais toutes ces émotions m'avaient coupé le plaisir de cette ballade, je décidais donc de franchir cette petite porte que je n'avais encore jamais vu auparavant et je découvris qu'elle donnait sur une demeure que je n'avais jmais vu ....Quelle belle batisse ce devait être du temps de sa splendeur. La montée d'escalier, majestueuse, avec c es deux statues de lions plantées de chaque côté ; donnaient l'impression de cacher un mystère. A première vue, elle semblait inhabitée car les volets étaient tous fermés....Je montais les marches en pierre, et je restais devant cette porte...Je voulais frapper à celle-çi mais mes mains restaient au fond de mes poches..un étrange sentiment d'angoisse m'envahit en même temps que la curiosité prenait le dessus. je poussait donc cette porte, il y avait une immense pièce meublé d'une grande table et d'une seule chaise....Une odeur de vielle poussière dominait la pièce, le silence était oppressant, l'obscurité relative de la demeure contribuait à cette impression bizzare de présence fantomatique. Tout à coup, la porte qui était derrière se ferma ....je poussais un cri à reveiller toutes les araignées de cette batisse..Il fallait vraiment que je reprenne mon calme, respire, respire..petit à petit mon coeur battit moins vite et je pu presque sereinement contempler un tableau à droite de la porte. une oeuvre d'art, un trait de génie qui donnait à la peinture comme une sensation de mouvement.
Je retournais le tableau et apreçus une petite trappe....
Revenir en haut Aller en bas
W 12 01 01

avatar

Nombre de messages : 10
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Lun 31 Oct - 1:43

Ce matin là, n'était pas un matin comme les autres...car pour un fois il ne pleuvait pas....le soleil pointait légèrement le nez derrière les derniers nuages , annonçant ainsi une belle journée automnale.
C'est alors que, rôdant dans le parc, j'aperçus une ombre derrière moi.... Pris de panique, je me mis à accélérer le pas....pour sortir du parc, mais le portail était fermé....Je me mis à chercher fébrilement une autre sortie, je courus donc dans la direction opposée, mais horreur il y avait un mur...je décidai de le longer par la gauche, mes pas s'accéléraient, je m'essouflais. Il fallait que je me calme, qu'est-ce qui m'arrivait!!! Je décidai de m'arrêter et de faire face à ma peur ... mais j'entendis du bruit dans le feuillage de l'arbre qui était en face de moi.... brrrrrrrrrrrrrrstupide animal !!! un chat complètement affolé( pas autant que moi), me sauta dessus et détala à toute vitesse.
Mais grâce à lui, je m'aperçus qu'il y avait une autre sortie...
Bon d'accord, je n'avais plus besoin de sortir, mais toutes ces émotions m'avaient coupé le plaisir de cette ballade, je décidais donc de franchir cette petite porte que je n'avais encore jamais vu auparavant et je découvris qu'elle donnait sur une demeure que je n'avais jmais vu ....Quelle belle batisse ce devait être du temps de sa splendeur. La montée d'escalier, majestueuse, avec c es deux statues de lions plantées de chaque côté ; donnaient l'impression de cacher un mystère. A première vue, elle semblait inhabitée car les volets étaient tous fermés....Je montais les marches en pierre, et je restais devant cette porte...Je voulais frapper à celle-çi mais mes mains restaient au fond de mes poches..un étrange sentiment d'angoisse m'envahit en même temps que la curiosité prenait le dessus. je poussait donc cette porte, il y avait une immense pièce meublé d'une grande table et d'une seule chaise....Une odeur de vielle poussière dominait la pièce, le silence était oppressant, l'obscurité relative de la demeure contribuait à cette impression bizzare de présence fantomatique. Tout à coup, la porte qui était derrière se ferma ....je poussais un cri à reveiller toutes les araignées de cette batisse..Il fallait vraiment que je reprenne mon calme, respire, respire..petit à petit mon coeur battit moins vite et je pu presque sereinement contempler un tableau à droite de la porte. une oeuvre d'art, un trait de génie qui donnait à la peinture comme une sensation de mouvement.
Je retournais le tableau et apreçus une petite trappe.... Que peut bien contenir cette petite trappe ? j'approche ma main pour l'ouvrir, impossible, elle est fermée à clé. Je regarde vaguement tout autour de moi, cherchant une clé, en vain... En me retournant, je vis une montée d'escaliers au fond de la pièce, "splendide !" me dis-je à voix basse. Les moulures anciennes de ces escaliers apparents en chêne massif, bien que vieilles et usées par le temps sont d'une rare beauté, je ne peux m'empecher de toucher du bout des doigts ces scultures.
Revenir en haut Aller en bas
http://spaces.msn.com/members/W120101
W 12 01 01

avatar

Nombre de messages : 10
Localisation : Lorraine
Date d'inscription : 31/10/2005

MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Jeu 3 Nov - 1:25

z'avez pu d'inspiration ? Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
http://spaces.msn.com/members/W120101
dragone1712
Poussin d'or
Poussin d'or
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1176
Age : 53
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 15/09/2005

MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Jeu 3 Nov - 11:00

--------------------------------------------------------------------------------

Ce matin là, n'était pas un matin comme les autres...car pour un fois il ne pleuvait pas....le soleil pointait légèrement le nez derrière les derniers nuages , annonçant ainsi une belle journée automnale.
C'est alors que, rôdant dans le parc, j'aperçus une ombre derrière moi.... Pris de panique, je me mis à accélérer le pas....pour sortir du parc, mais le portail était fermé....Je me mis à chercher fébrilement une autre sortie, je courus donc dans la direction opposée, mais horreur il y avait un mur...je décidai de le longer par la gauche, mes pas s'accéléraient, je m'essouflais. Il fallait que je me calme, qu'est-ce qui m'arrivait!!! Je décidai de m'arrêter et de faire face à ma peur ... mais j'entendis du bruit dans le feuillage de l'arbre qui était en face de moi.... brrrrrrrrrrrrrrstupide animal !!! un chat complètement affolé( pas autant que moi), me sauta dessus et détala à toute vitesse.
Mais grâce à lui, je m'aperçus qu'il y avait une autre sortie...
Bon d'accord, je n'avais plus besoin de sortir, mais toutes ces émotions m'avaient coupé le plaisir de cette ballade, je décidais donc de franchir cette petite porte que je n'avais encore jamais vu auparavant et je découvris qu'elle donnait sur une demeure que je n'avais jmais vu ....Quelle belle batisse ce devait être du temps de sa splendeur. La montée d'escalier, majestueuse, avec c es deux statues de lions plantées de chaque côté ; donnaient l'impression de cacher un mystère. A première vue, elle semblait inhabitée car les volets étaient tous fermés....Je montais les marches en pierre, et je restais devant cette porte...Je voulais frapper à celle-çi mais mes mains restaient au fond de mes poches..un étrange sentiment d'angoisse m'envahit en même temps que la curiosité prenait le dessus. je poussait donc cette porte, il y avait une immense pièce meublé d'une grande table et d'une seule chaise....Une odeur de vielle poussière dominait la pièce, le silence était oppressant, l'obscurité relative de la demeure contribuait à cette impression bizzare de présence fantomatique. Tout à coup, la porte qui était derrière se ferma ....je poussais un cri à reveiller toutes les araignées de cette batisse..Il fallait vraiment que je reprenne mon calme, respire, respire..petit à petit mon coeur battit moins vite et je pu presque sereinement contempler un tableau à droite de la porte. une oeuvre d'art, un trait de génie qui donnait à la peinture comme une sensation de mouvement.
Je retournais le tableau et apreçus une petite trappe.... Que peut bien contenir cette petite trappe ? j'approche ma main pour l'ouvrir, impossible, elle est fermée à clé. Je regarde vaguement tout autour de moi, cherchant une clé, en vain... En me retournant, je vis une montée d'escaliers au fond de la pièce, "splendide !" me dis-je à voix basse. Les moulures anciennes de ces escaliers apparents en chêne massif, bien que vieilles et usées par le temps sont d'une rare beauté, je ne peux m'empecher de toucher du bout des doigts ces scultures.
Quand tout d'un coup j'entendis des voix venant de dehors affraid . les propiétaires de cette demeure arrivaient-ils??? pale
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1458
Age : 58
Date d'inscription : 03/09/2005

MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Jeu 3 Nov - 11:05

Ce matin là, n'était pas un matin comme les autres...car pour un fois il ne pleuvait pas....le soleil pointait légèrement le nez derrière les derniers nuages , annonçant ainsi une belle journée automnale.
C'est alors que, rôdant dans le parc, j'aperçus une ombre derrière moi.... Pris de panique, je me mis à accélérer le pas....pour sortir du parc, mais le portail était fermé....Je me mis à chercher fébrilement une autre sortie, je courus donc dans la direction opposée, mais horreur il y avait un mur...je décidai de le longer par la gauche, mes pas s'accéléraient, je m'essouflais. Il fallait que je me calme, qu'est-ce qui m'arrivait!!! Je décidai de m'arrêter et de faire face à ma peur ... mais j'entendis du bruit dans le feuillage de l'arbre qui était en face de moi.... brrrrrrrrrrrrrrstupide animal !!! un chat complètement affolé( pas autant que moi), me sauta dessus et détala à toute vitesse.
Mais grâce à lui, je m'aperçus qu'il y avait une autre sortie...
Bon d'accord, je n'avais plus besoin de sortir, mais toutes ces émotions m'avaient coupé le plaisir de cette ballade, je décidais donc de franchir cette petite porte que je n'avais encore jamais vu auparavant et je découvris qu'elle donnait sur une demeure que je n'avais jmais vu ....Quelle belle batisse ce devait être du temps de sa splendeur. La montée d'escalier, majestueuse, avec c es deux statues de lions plantées de chaque côté ; donnaient l'impression de cacher un mystère. A première vue, elle semblait inhabitée car les volets étaient tous fermés....Je montais les marches en pierre, et je restais devant cette porte...Je voulais frapper à celle-çi mais mes mains restaient au fond de mes poches..un étrange sentiment d'angoisse m'envahit en même temps que la curiosité prenait le dessus. je poussait donc cette porte, il y avait une immense pièce meublé d'une grande table et d'une seule chaise....Une odeur de vielle poussière dominait la pièce, le silence était oppressant, l'obscurité relative de la demeure contribuait à cette impression bizzare de présence fantomatique. Tout à coup, la porte qui était derrière se ferma ....je poussais un cri à reveiller toutes les araignées de cette batisse..Il fallait vraiment que je reprenne mon calme, respire, respire..petit à petit mon coeur battit moins vite et je pu presque sereinement contempler un tableau à droite de la porte. une oeuvre d'art, un trait de génie qui donnait à la peinture comme une sensation de mouvement.
Je retournais le tableau et apreçus une petite trappe.... Que peut bien contenir cette petite trappe ? j'approche ma main pour l'ouvrir, impossible, elle est fermée à clé. Je regarde vaguement tout autour de moi, cherchant une clé, en vain... En me retournant, je vis une montée d'escaliers au fond de la pièce, "splendide !" me dis-je à voix basse. Les moulures anciennes de ces escaliers apparents en chêne massif, bien que vieilles et usées par le temps sont d'une rare beauté, je ne peux m'empecher de toucher du bout des doigts ces scultures.
Quand tout d'un coup j'entendis des voix venant de dehors . les propiétaires de cette demeure arrivaient-ils??? C'est alors qu'affolée je me retenais de toute mes forces à cette sculpture, quand le panneau de bois...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://familforum.jeun.fr
dragone1712
Poussin d'or
Poussin d'or
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1176
Age : 53
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 15/09/2005

MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Jeu 3 Nov - 11:10

Ce matin là, n'était pas un matin comme les autres...car pour un fois il ne pleuvait pas....le soleil pointait légèrement le nez derrière les derniers nuages , annonçant ainsi une belle journée automnale.
C'est alors que, rôdant dans le parc, j'aperçus une ombre derrière moi.... Pris de panique, je me mis à accélérer le pas....pour sortir du parc, mais le portail était fermé....Je me mis à chercher fébrilement une autre sortie, je courus donc dans la direction opposée, mais horreur il y avait un mur...je décidai de le longer par la gauche, mes pas s'accéléraient, je m'essouflais. Il fallait que je me calme, qu'est-ce qui m'arrivait!!! Je décidai de m'arrêter et de faire face à ma peur ... mais j'entendis du bruit dans le feuillage de l'arbre qui était en face de moi.... brrrrrrrrrrrrrrstupide animal !!! un chat complètement affolé( pas autant que moi), me sauta dessus et détala à toute vitesse.
Mais grâce à lui, je m'aperçus qu'il y avait une autre sortie...
Bon d'accord, je n'avais plus besoin de sortir, mais toutes ces émotions m'avaient coupé le plaisir de cette ballade, je décidais donc de franchir cette petite porte que je n'avais encore jamais vu auparavant et je découvris qu'elle donnait sur une demeure que je n'avais jmais vu ....Quelle belle batisse ce devait être du temps de sa splendeur. La montée d'escalier, majestueuse, avec c es deux statues de lions plantées de chaque côté ; donnaient l'impression de cacher un mystère. A première vue, elle semblait inhabitée car les volets étaient tous fermés....Je montais les marches en pierre, et je restais devant cette porte...Je voulais frapper à celle-çi mais mes mains restaient au fond de mes poches..un étrange sentiment d'angoisse m'envahit en même temps que la curiosité prenait le dessus. je poussait donc cette porte, il y avait une immense pièce meublé d'une grande table et d'une seule chaise....Une odeur de vielle poussière dominait la pièce, le silence était oppressant, l'obscurité relative de la demeure contribuait à cette impression bizzare de présence fantomatique. Tout à coup, la porte qui était derrière se ferma ....je poussais un cri à reveiller toutes les araignées de cette batisse..Il fallait vraiment que je reprenne mon calme, respire, respire..petit à petit mon coeur battit moins vite et je pu presque sereinement contempler un tableau à droite de la porte. une oeuvre d'art, un trait de génie qui donnait à la peinture comme une sensation de mouvement.
Je retournais le tableau et apreçus une petite trappe.... Que peut bien contenir cette petite trappe ? j'approche ma main pour l'ouvrir, impossible, elle est fermée à clé. Je regarde vaguement tout autour de moi, cherchant une clé, en vain... En me retournant, je vis une montée d'escaliers au fond de la pièce, "splendide !" me dis-je à voix basse. Les moulures anciennes de ces escaliers apparents en chêne massif, bien que vieilles et usées par le temps sont d'une rare beauté, je ne peux m'empecher de toucher du bout des doigts ces scultures.
Quand tout d'un coup j'entendis des voix venant de dehors . les propiétaires de cette demeure arrivaient-ils??? C'est alors qu'affolée je me retenais de toute mes forces à cette sculpture, quand le panneau de bois...
s'arracha du mur et tomba sur moi Embarassed avec un tel fracas que j'entendis courrir ....
Revenir en haut Aller en bas
nad
Poussin de bronze
Poussin de bronze
avatar

Féminin
Nombre de messages : 214
Age : 58
Localisation : ANGERS (49)
Date d'inscription : 14/12/2006

MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Lun 18 Déc - 11:19

Ce matin là, n'était pas un matin comme les autres...car pour un fois il ne pleuvait pas....le soleil pointait légèrement le nez derrière les derniers nuages , annonçant ainsi une belle journée automnale.
C'est alors que, rôdant dans le parc, j'aperçus une ombre derrière moi.... Pris de panique, je me mis à accélérer le pas....pour sortir du parc, mais le portail était fermé....Je me mis à chercher fébrilement une autre sortie, je courus donc dans la direction opposée, mais horreur il y avait un mur...je décidai de le longer par la gauche, mes pas s'accéléraient, je m'essouflais. Il fallait que je me calme, qu'est-ce qui m'arrivait!!! Je décidai de m'arrêter et de faire face à ma peur ... mais j'entendis du bruit dans le feuillage de l'arbre qui était en face de moi.... brrrrrrrrrrrrrrstupide animal !!! un chat complètement affolé( pas autant que moi), me sauta dessus et détala à toute vitesse.
Mais grâce à lui, je m'aperçus qu'il y avait une autre sortie...
Bon d'accord, je n'avais plus besoin de sortir, mais toutes ces émotions m'avaient coupé le plaisir de cette ballade, je décidais donc de franchir cette petite porte que je n'avais encore jamais vu auparavant et je découvris qu'elle donnait sur une demeure que je n'avais jmais vu ....Quelle belle batisse ce devait être du temps de sa splendeur. La montée d'escalier, majestueuse, avec c es deux statues de lions plantées de chaque côté ; donnaient l'impression de cacher un mystère. A première vue, elle semblait inhabitée car les volets étaient tous fermés....Je montais les marches en pierre, et je restais devant cette porte...Je voulais frapper à celle-çi mais mes mains restaient au fond de mes poches..un étrange sentiment d'angoisse m'envahit en même temps que la curiosité prenait le dessus. je poussait donc cette porte, il y avait une immense pièce meublé d'une grande table et d'une seule chaise....Une odeur de vielle poussière dominait la pièce, le silence était oppressant, l'obscurité relative de la demeure contribuait à cette impression bizzare de présence fantomatique. Tout à coup, la porte qui était derrière se ferma ....je poussais un cri à reveiller toutes les araignées de cette batisse..Il fallait vraiment que je reprenne mon calme, respire, respire..petit à petit mon coeur battit moins vite et je pu presque sereinement contempler un tableau à droite de la porte. une oeuvre d'art, un trait de génie qui donnait à la peinture comme une sensation de mouvement.
Je retournais le tableau et apreçus une petite trappe.... Que peut bien contenir cette petite trappe ? j'approche ma main pour l'ouvrir, impossible, elle est fermée à clé. Je regarde vaguement tout autour de moi, cherchant une clé, en vain... En me retournant, je vis une montée d'escaliers au fond de la pièce, "splendide !" me dis-je à voix basse. Les moulures anciennes de ces escaliers apparents en chêne massif, bien que vieilles et usées par le temps sont d'une rare beauté, je ne peux m'empecher de toucher du bout des doigts ces scultures.
Quand tout d'un coup j'entendis des voix venant de dehors . les propiétaires de cette demeure arrivaient-ils??? C'est alors qu'affolée je me retenais de toute mes forces à cette sculpture, quand le panneau de bois...
s'arracha du mur et tomba sur moi avec un tel fracas que j'entendis courrir ....
Je me retrouvais dans l'impossibilité de bouger, quand tout à coup j'entendis "ily à quelqu'un ici ?
Revenir en haut Aller en bas
PERALDI
Modératrice
Modératrice
avatar

Féminin
Nombre de messages : 229
Age : 45
Localisation : Les pieds en vendée, le coeur et l'âme au dessus des sommets Corses
Date d'inscription : 14/09/2005

MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Ven 12 Jan - 2:41

Ce matin là, n'était pas un matin comme les autres...car pour un fois il ne pleuvait pas....le soleil pointait légèrement le nez derrière les derniers nuages, annonçant ainsi une belle journée automnale.
C'est alors que, rôdant dans le parc, j'aperçus une ombre derrière moi.... Pris de panique, je me mis à accélérer le pas....pour sortir du parc, mais le portail était fermé....Je me mis à chercher fébrilement une autre sortie, je courus donc dans la direction opposée, mais horreur il y avait un mur...je décidai de le longer par la gauche, mes pas s'accéléraient, je m'essoufflais. Il fallait que je me calme, qu'est-ce qui m'arrivait!!! Je décidai de m'arrêter et de faire face à ma peur ... mais j'entendis du bruit dans le feuillage de l'arbre qui était en face de moi.... brrrrrrrrrrrrrr stupide animal !!! Un chat complètement affolé (pas autant que moi), me sauta dessus et détala à toute vitesse.
Mais grâce à lui, je m'aperçus qu'il y avait une autre sortie...
Bon d'accord, je n'avais plus besoin de sortir, mais toutes ces émotions m'avaient coupé le plaisir de cette ballade, je décidais donc de franchir cette petite porte que je n'avais encore jamais vu auparavant et je découvris qu'elle donnait sur une demeure que je n'avais jamais vu ....Quelle belle bâtisse ce devait être du temps de sa splendeur. La montée d'escalier, majestueuse, avec c es deux statues de lions plantées de chaque côté ; donnaient l'impression de cacher un mystère. A première vue, elle semblait inhabitée car les volets étaient tous fermés....Je montais les marches en pierre, et je restais devant cette porte...Je voulais frapper à celle-ci mais mes mains restaient au fond de mes poches... Un étrange sentiment d'angoisse m'envahit en même temps que la curiosité prenait le dessus. Je poussais donc cette porte, il y avait une immense pièce meublée d'une grande table et d'une seule chaise....Une odeur de vielle poussière dominait la pièce, le silence était oppressant, l'obscurité relative de la demeure contribuait à cette impression bizarre de présence fantomatique. Tout à coup, la porte qui était derrière se ferma ... Je poussais un cri à réveiller toutes les araignées de cette batisse... Il fallait vraiment que je reprenne mon calme, respire, respire... Petit à petit mon coeur battit moins vite et je pu presque sereinement contempler un tableau à droite de la porte. Une oeuvre d'art, un trait de génie qui donnait à la peinture comme une sensation de mouvement.
Je retournais le tableau et aperçus une petite trappe... Que peut bien contenir cette petite trappe ? J’approche ma main pour l'ouvrir, impossible, elle est fermée à clé. Je regarde vaguement tout autour de moi, cherchant une clé, en vain... En me retournant, je vis une montée d'escaliers au fond de la pièce, "splendide !" me dis-je à voix basse. Les moulures anciennes de ces escaliers apparents en chêne massif, bien que vieilles et usées par le temps sont d'une rare beauté, je ne peux m'empêcher de toucher du bout des doigts ces sculptures.
Quand tout d'un coup j'entendis des voix venant de dehors. Les propriétaires de cette demeure arrivaient-ils??? C'est alors qu'affolée je me retenais de toutes mes forces à cette sculpture, quand le panneau de bois...
s'arracha du mur et tomba sur moi avec un tel fracas que j'entendis courir ....
Je me retrouvais dans l'impossibilité de bouger, quand tout à coup j'entendis "Il y à quelqu'un ici ?"...
Dans un premier temps, j'hésitais à répondre mais la douleur qui me pris tout le long de ma main me poussa à appeler à l'aide...
Revenir en haut Aller en bas
http://familforum.jeun.fr
nad
Poussin de bronze
Poussin de bronze
avatar

Féminin
Nombre de messages : 214
Age : 58
Localisation : ANGERS (49)
Date d'inscription : 14/12/2006

MessageSujet: Re: Histoire sans fin   Ven 12 Jan - 11:37

Ce matin là, n'était pas un matin comme les autres...car pour un fois il ne pleuvait pas....le soleil pointait légèrement le nez derrière les derniers nuages, annonçant ainsi une belle journée automnale.
C'est alors que, rôdant dans le parc, j'aperçus une ombre derrière moi.... Pris de panique, je me mis à accélérer le pas....pour sortir du parc, mais le portail était fermé....Je me mis à chercher fébrilement une autre sortie, je courus donc dans la direction opposée, mais horreur il y avait un mur...je décidai de le longer par la gauche, mes pas s'accéléraient, je m'essoufflais. Il fallait que je me calme, qu'est-ce qui m'arrivait!!! Je décidai de m'arrêter et de faire face à ma peur ... mais j'entendis du bruit dans le feuillage de l'arbre qui était en face de moi.... brrrrrrrrrrrrrr stupide animal !!! Un chat complètement affolé (pas autant que moi), me sauta dessus et détala à toute vitesse.
Mais grâce à lui, je m'aperçus qu'il y avait une autre sortie...
Bon d'accord, je n'avais plus besoin de sortir, mais toutes ces émotions m'avaient coupé le plaisir de cette ballade, je décidais donc de franchir cette petite porte que je n'avais encore jamais vu auparavant et je découvris qu'elle donnait sur une demeure que je n'avais jamais vu ....Quelle belle bâtisse ce devait être du temps de sa splendeur. La montée d'escalier, majestueuse, avec c es deux statues de lions plantées de chaque côté ; donnaient l'impression de cacher un mystère. A première vue, elle semblait inhabitée car les volets étaient tous fermés....Je montais les marches en pierre, et je restais devant cette porte...Je voulais frapper à celle-ci mais mes mains restaient au fond de mes poches... Un étrange sentiment d'angoisse m'envahit en même temps que la curiosité prenait le dessus. Je poussais donc cette porte, il y avait une immense pièce meublée d'une grande table et d'une seule chaise....Une odeur de vielle poussière dominait la pièce, le silence était oppressant, l'obscurité relative de la demeure contribuait à cette impression bizarre de présence fantomatique. Tout à coup, la porte qui était derrière se ferma ... Je poussais un cri à réveiller toutes les araignées de cette batisse... Il fallait vraiment que je reprenne mon calme, respire, respire... Petit à petit mon coeur battit moins vite et je pu presque sereinement contempler un tableau à droite de la porte. Une oeuvre d'art, un trait de génie qui donnait à la peinture comme une sensation de mouvement.
Je retournais le tableau et aperçus une petite trappe... Que peut bien contenir cette petite trappe ? J’approche ma main pour l'ouvrir, impossible, elle est fermée à clé. Je regarde vaguement tout autour de moi, cherchant une clé, en vain... En me retournant, je vis une montée d'escaliers au fond de la pièce, "splendide !" me dis-je à voix basse. Les moulures anciennes de ces escaliers apparents en chêne massif, bien que vieilles et usées par le temps sont d'une rare beauté, je ne peux m'empêcher de toucher du bout des doigts ces sculptures.
Quand tout d'un coup j'entendis des voix venant de dehors. Les propriétaires de cette demeure arrivaient-ils??? C'est alors qu'affolée je me retenais de toutes mes forces à cette sculpture, quand le panneau de bois...
s'arracha du mur et tomba sur moi avec un tel fracas que j'entendis courir ....
Je me retrouvais dans l'impossibilité de bouger, quand tout à coup j'entendis "Il y à quelqu'un ici ?"...
Dans un premier temps, j'hésitais à répondre mais la douleur qui me pris tout le long de ma main me poussa à appeler à l'aide...
-Aidez moi, au secours, je suis bloquée, venez m'aider...s'il vous plait...il y à quelqu'un ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire sans fin
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Histoire sans parole ...
» Films pas cons pour enfants de six ans
» un peuple sans histoire est un peuple sans avenir...
» l'histoire de l'Opinel
» Histoire de la prison Bonne Nouvelle de Rouen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Une histoire de famille :: CLUB CLAVARDAGES & DETENTE :: 
QUIZZ & JEUX DIVERS POUR PETITS & GRANDS
-
Sauter vers: